Insécurité et (re)négociation des frontières ethno-raciales. Les mobilisations d’habitants chinois contre les agressions en Seine-Saint-Denis

Publication de Ya-Han Chuang et Aurore Merle dans Terrains & travaux.

Résumé : Cet article analyse les mobilisations d’habitants chinois dans des quartiers populaires de Seine-Saint-Denis autour des enjeux de sécurité des personnes dans l’espace public, dans un contexte d’agressions violentes subies par les populations d’origine asiatique. Ces actions collectives constituent un objet privilégié pour observer différents processus de racialisation à l’œuvre, qu’ils émanent des pouvoirs publics ou de différents groupes de population. Notre recherche de terrain montre que les configurations locales à l’échelle du quartier et les cadres de négociation avec les pouvoirs publics font une différence dans les relations intercommunautaires. Si les mobilisations sécuritaires des populations chinoises semblent contribuer initialement à renforcer les frontières ethno-raciales entre différents groupes d’habitants et à construire un problème public « racial-sécuritaire », les négociations avec les pouvoirs publics et les interactions avec d’autres acteurs associatifs montrent les potentialités de transformation et d’élargissement de luttes ancrées dans les quartiers, recomposant ainsi les frontières ethno-raciales.

Lire le texte en ligne ici.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search